Caviste Lyon : le lieu idéal pour trouver le bon vin

Cultivant la passion du vin, le caviste part à la rencontre des vignerons et se rend dans les vignobles pour sélectionner les meilleures bouteilles de vin. Bien qu’il soit spécialisé en vente de vin, il met à votre disposition son savoir-faire pour vous faire découvrir sa sélection de vins prestigieux. En outre, le caviste fournit de précieux conseils lors des dégustations mais également pour les accords mets vins. Que vous soyez à la recherche de grands crus, de vins bio ou de millésime pour une occasion spéciale, le caviste Lyon 7 peut vous aider dans votre choix. Si les différentes appellations vous sont étrangères, le caviste peut vous proposer la bouteille de vin qui offre le meilleur rapport qualité prix.

Continuer la lecture de « Caviste Lyon : le lieu idéal pour trouver le bon vin »

Le vin idéal pour cuisiner

Que ce soit pour accompagner vos plats, pour cuisiner vos viandes, poissons ou crustacés, ou encore pour élaborer une marinade ou une sauce, choisir le vin approprié ne se fait pas à la légère. Diverses recettes intègrent du vin blanc et rouge. Cette boisson peut également être utilisée pour le déglaçage, relever le bouillon ou bien la cuisson à l’étouffée ou braisée. Dans tous les cas, il est important d’opter pour un même cépage ou terroir en cuisine et à table pour éviter les fautes de goût.

Continuer la lecture de « Le vin idéal pour cuisiner »

Conseils pour bien conserver ses vins

Il est bien connu que le vin s’améliore avec le temps, mais faire vieillir son vin n’est pas une chose qu’on improvise. Il ne suffit pas de garder vos bouteilles au frais pendant quelques années pour que leur contenu se bonifie ou garde leur saveur. Très fragile, le vin nécessite d’être conservé dans de bonnes conditions. Voici ce que recommandent les cavistes.

Continuer la lecture de « Conseils pour bien conserver ses vins »

4 astuces pour choisir une bonne bouteille de vin

Avec toute la panoplie d’offres, choisir une bouteille de vin est un dilemme lorsqu’on ne s’y connaît pas. Certains consommateurs investissent dans un bon millésime pour s’assurer d’acheter un bon produit. Mais, cet indicateur n’est pas le seul paramètre qui permet de sélectionner un meilleur vin. Voici quelques astuces qui seront d’une grande utilité pour aiguiser votre choix !

Continuer la lecture de « 4 astuces pour choisir une bonne bouteille de vin »

Comment la technologie transforme le marketing du vin

Internet et les nouvelles technologies modifient les canaux de distribution et de commercialisation du vin au niveau international. Mais ils changent également la manière de faire connaître une marque et d’atteindre le consommateur. Heureusement, ces changements rendent le marketing beaucoup plus abordable pour les commerçants de vins et spiritueux. Continuer la lecture de « Comment la technologie transforme le marketing du vin »

L’utilisation du vin en cuisine

L’histoire d’amour entre le vin et la cuisine remonte à la période antique. Elle perdure jusqu’à aujourd’hui et va même jusqu’à s’immiscer dans les restaurants traditionnels et gastronomiques, des plus rustiques aux plus étoilés. En effet, dans l’univers de la restauration, le vin ne sert pas uniquement d’apéritif ou de boisson. Entre des mains habiles, il devient tout naturellement un ingrédient précieux pour ajouter une once de saveur aux plats. Le tout est de savoir l’utiliser à bon escient. Continuer la lecture de « L’utilisation du vin en cuisine »

Les moines vignerons de l’île de Saint Honorat

Les affinités entre moines et vignobles sont fort anciennes ; le rôle des religieux dans le développement de vins est particulièrement connu en ce qui concerne, en France, les vins de la Bourgogne, avec les abbayes de Cluny et de Cîteaux, propriétaires de terrains appelés Nuits, Volnay, Vosne, Corton ou encore Fixin. Mais de nos jours encore, on trouve des moines passionnés par la culture viticole, qui produisent des vins renommés. C’est ainsi le cas sur l’île de Saint Honorat, au large de Cannes, où un vignoble de 8,5 hectares est géré par les moines de l’abbaye de Lérins.

Le vin insulaire, un outil marketing

vin
Les moines vignerons

L’ambiance qui règne sur l’île est profondément religieuse, le quotidien étant marqué par les prières, dans une atmosphère silencieuse où les moines ne parlent que brièvement et rarement, à voix basse. Toutefois, cela n’empêche pas Frère Marie Pâques, moine vigneron, de discuter avec volubilité avec ses employés, clients et visiteurs durant ses heures de travail, de surfer sur Internet et de voyager à l’étranger pour promouvoir sa marque naissante. Tout a commencé il y a vingt ans, lorsque les moines décidèrent de reprendre le flambeau d’une tradition vigneronne vieille de 16 siècles, replantant progressivement la vigne et se formant au vin. Aujourd’hui, ce sont 40 000 bouteilles qui sont produites chaque année.

La recherche de l’excellence

Frère Marie Pâques affirme clairement sa volonté de développer une marque qui « soit aussi reconnue que les grands noms de la viticulture française ». La modicité du domaine invite d’elle-même à faire de l’excellence pour pouvoir gagner sa vie. Les bouteilles sont ainsi vendes entre 25 et 190 Euros, générant un chiffre d’affaires annuel de 850 000 Euros. Elles sont écoulées à la boutique du monastère ainsi que dans des restaurants de la Croisette. Aux anciens pieds de clairette se sont ajoutées des parcelles de syrah, de chardonnay, de mourvèdre, de viognier et de pinot noir. Les vignes sont cultivées dans le respect de la nature, sans chimie, ni herbicide ou engrais. Un œnologue suisse, Jean-Michel Novelle, épaule le maître de chai pour la vinification et l’embouteillage.

La diversité des vins produits

Les vins produits sont classés en vin de pays des Alpes-Maritimes. La brise marine leur confère leur fraîcheur, tandis que la forêt apporte ses profonds parfums. L’abbaye produit deux vins de base, du rouge et du blanc, ainsi que cinq cuvées cuvées confidentielles d’excellence issues chacune d’un seul cépage, en rouge ou en blanc, mais sans rosé. La bouteille la plus chère, un Saint Salonius, est produite à partir du pinot noir, qui donne un vin puissant et élégant. Selon le maître de chai, le meilleur vin est le Saint Lambert, à base du cépage méditerranéen mourvèdre, qui donne un vin frais et fin, aux arômes floraux délicats. On trouve également le rouge Saint-Honorat, marqué par une touche d’eucalyptus, devancée par des notes de fruits rouges, myrtilles et cassis, ainsi que les blancs Saint-Pierre et Saint-Césaire, à l’esprit minéral typique, avec des notes de fruits exotiques, noix de coco et ananas.

La production de liqueurs

Environ 12000 bouteilles de liqueurs sont également produites chaque année : liqueur de mandarine, liqueur de citron de Menton, le Lerincello ; la Lérina jaune, aux essences de fleurs sauvages et d’écorces d’agrumes ; la Lérina verte, essence de 44 plantes méditerranéennes aux arômes floraux intenses, où se détachent des notes de menthe, d’anis et de verveine.