Boire du vin sans déboucher la bouteille

Depuis l’extraordinaire prouesse d’un ingénieur du MIT, il est aujourd’hui possible de déguster du vin sans déboucher la bouteille.

Comment lui est venue cette géniale idée ?

Greg Lambrech, ingénieur talentueux, apprécie, comme tout bon mari, de passer d’agréables moments avec sa femme. Et partager une bouteille de vin en sa compagnie lui procure toujours beaucoup de plaisir. Mais voilà que sa femme tombe enceinte et Greg se rend compte qu’il ne pourra pas entamer une bouteille de vin au risque de ne pouvoir l’achever. C’est alors qu’une idée germe dans son esprit : mettre au point un dispositif permettant de boire le vin sans déboucher la bouteille. Il réfléchira à ce projet pendant plusieurs années avant de pouvoir finalement le concrétiser.

bouteille de vin
Boire du vin sans déboucher la bouteille

Le Coravin 1000, un procédé innovant

Le vin craint l’oxygène. À son contact, il s’oxyde et voit son processus de vieillissement mis à mal. C’est pourquoi après avoir ouvert une bouteille de vin, il faut veiller à la terminer.

Pour résoudre cette difficulté propre aux gourmets, l’ingénieur fabrique une aiguille spéciale capable de pénétrer la fermeture du goulot de la bouteille. À la différence d’autres aiguilles, celle-là n’achemine pas d’air à l’intérieur de la bouteille.

L’avantage est la préservation du doux liquide enivrant. La fameuse aiguille délivre l’un des gaz rares les plus abondants, l’argon qui exerce une forte pression à l’intérieur de la bouteille. Le liquide finit par s’extraire du bocal en passant par la petite aiguille et par combler la soif de l’amateur de vins.

Après s’être servi, ce dernier retire l’aiguille et, aussi surprenant que cela paraisse, toute trace d’ouverture disparaît.
L’extraordinaire procédé de l’ingénieur va permettre à tous les amoureux du vin d’en consommer quand ils le souhaitent tout en réduisant leur dépense puisqu’ils ne seront pas obligés de consommer le reste de la bouteille rapidement.

Très bientôt, le dispositif sera commercialisé sur le territoire français pour quelques centaines d’euros.

Le beaujolais nouveau est arrivé

Comme chaque année, le troisième jeudi du mois de novembre est exclusivement dédié au Beaujolais Nouveau.

Comme chaque année, les amateurs de la tradition cherchent à découvrir l’arôme principal de cette cuvée : banane, cerise…?

Beaujolais nouveau
Le beaujolais nouveau est arrivé

Comme chaque année, les puristes s’exclament que ce vin ne mérite pas que l’on parle de lui, et que son unique mérite est de procurer aux vignerons du Beaujolais (ainsi qu’à toute la chaîne de distribution) des revenus intéressants : ce produit considéré comme bas de gamme par les “vrais” amateurs de vin est en effet placé en tête de gondole dans les supermarchés et fait l’objet d’opérations marketing ou d’offres d’appel.

Comme chaque année, les cavistes l’utilisent comme prétexte à l’organisation de soirées conviviales, autour d’un plateau de charcuterie ou de fromages – ce qui leur promet également des revenus conséquents en une seule soirée.

Comme chaque année, ce n’est en réalité pas le goût du vin que recherchent les consommateurs, mais la continuité d’une tradition et quelques moments d’amitié autour d’un bon repas.

Comme chaque année, ce sont en réalité les étrangers qui se jettent principalement sur le Beaujolais Nouveau, tant il fait référence à une tradition française à laquelle les francophiles souhaitent participer. Pour mémoire, 16 millions de primeur ont été commercialisés à l’export l’année dernière (soit la moitié de la commercialisation totale).

Alors comme chaque année, il a certes le goût de banane, mais il a également le goût d’un mois réussi pour les vignerons et la chaîne de distribution.

Est-il intéressant d’investir dans le vin ?

Il est désormais facile de pouvoir investir dans le vin. En effet, de nombreuses plateformes se spécialisent dans cette activité.

C’est ainsi que vous pouvez choisir un millésime d’un grand cru en espérant, de ce dernier, que sa côte augmente.

vin
Investir dans le vin

L’avantage d’un investissement dans ce produit est multiple. D’abord, mis à part une catastrophe sanitaire, le marché des grands crus ne cesse d’augmenter. Pour plusieurs raisons.

La première est le nombre de plus en plus faible de bouteilles disponibles au fur et à mesure qu’elles se boivent. Et, bien sûr, inversement, leurs prix augmentent. La seconde est la qualité du vin qui, pour les bons crus, se bonifie en vieillissant. De fait, il a été constaté que le cours moyen des vins a progressé de 18% en deux ans quand le cours du Cac40 n’augmentait que de 8.7% (entre 2011 et 2013). Enfin, le cours d’un cru peut augmenter aussi très rapidement si ce dernier obtient une bonne note par des critiques comme Robert Parker, par exemple.

Mais il faut faire attention, car, comme lorsqu’on joue en bourse, il est important de savoir aussi vendre au bon moment. L’intérêt sera alors de savoir quel est le but recherché en investissant dans le vin. Voulez vous faire un «coup» ? Ou bien voulez vous placer votre argent en choisissant le vin comme placement sûr ?

En tout état de cause, le vin est, à n’en pas douter, un placement qui vous permettra de lier plaisirs et investissements.

Si le sujet vous intéresse, allez faire un tour sur cette page de nos amis de Cavissima pour plus d’explications.

La production mondiale à la hausse

La production mondiale de vin tend à la hausse et fait pourtant face à un étonnant paradoxe. En effet, si le nombre d’hectolitres produits dans le monde augmente, la surface des vignobles tend à se réduire. Deux facteurs majeurs expliquent ce paradoxe : un climat plus clément qu’en 2012 et une forte augmentation de la productivité.

production de vin
production de vin

Un climat mondial clément

Les récoltes de 2013 ont été quantitativement plus importantes qu’en 2012. Le climat, à l’échelle mondiale, a été davantage avantageux pour les producteurs. Ces observations se manifestent dans les principales régions productrices.

Le continent européen, avec à sa tête la France, l’Italie, l’Espagne et le Portugal, a vu ses statistiques revues à la hausse par rapport à 2012. Selon l’Organisation Mondiale des Vignes et du Vin, si l’Europe représente près de 60% de la production mondiale, l’Espagne a vu sa production nationale grimper de près de 25%, tandis que l’Italie et la France ont observé des augmentations significatives de l’ordre de 2% et 7%.

L’Allemagne est l’unique cas enregistrant une baisse de la production, à hauteur de 1%. Cette tendance de hausse de la production est également observable aux États-Unis, en Australie, au Chili ou encore en Nouvelle-Zélande qui comptent parmi les plus importants producteurs mondiaux.

Une augmentation de la productivité

Une tendance se dessine : les terres viticoles se raréfient. Entre 2012 et 2013, on estime à 15000 le nombre d’hectares de vignobles en moins dans le monde.

Ce constant est principalement observable en Europe. Si la surface viticole globale diminue alors que la production croît, cela provient d’une augmentation de la productivité.

Les avancées technologiques favorisent un meilleur rendement viticole.

Le vin de Brad Pitt et Angelina Jolie remporte la meilleure enchère

Le 30 octobre 2013, un groupe de vignerons bio de la région de Correns a mis aux enchères 27 lots de bouteilles ainsi que des barriques afin de collecter des fonds pour une association congolaise.

Parmi ces lots se trouvaient des bouteilles et une barrique du domaine viticole de Miraval dans le Var, qui appartient aux stars Angelina Jolie et Brad Pitt, qui ont investi dans la production viticole en 2008, en association avec des vignerons français.

Château de Miraval
Château de Miraval

 

 La meilleure enchère de la vente a été remportée par le mécène “les vins Bréban”, qui a acheté une barrique de vin blanc bio (228 litres) issue de la production du célèbre couple pour la somme de 10 100 euros. Grâce aux différentes ventes, mais surtout à cette enchère sur la barrique “Miraval Côtes de Provence”, l’association “village durable” a pu recevoir la somme de 24 800 euros, soit 300 euros de plus que lors de l’édition 2012.

L’argent récolté l’année dernière avait permis au directeur de l’association, Achille Biffumbu, également ingénieur agronome, de former de petits producteurs à l’agriculture durable. Sa mission est en effet de lancer une production optimisée sur plus de 18 hectares situés sur la presqu’île de Buzi-Bulenga en République démocratique du Congo, afin de nourrir sa population, nombreuse. Avec d’autres bénévoles de l’association, il dispense ses formations depuis 2010 au sein de son école agroécologique.

Angelina Jolie et Brad Pitt ont donc mis leur célébrité au service de l’association congolaise, alliant la générosité à leur passion viticole, et redorant leur image de marque.

Les projets de ventes de vin de Pierre Richard en Russie

Âgé de 79 ans, Pierre Richard était surtout connu comme comédien. Mais il exerce aussi l’activité de viticulteur dans le Languedoc où il possède 200 000 mètres carrés de vigne.

Ceci lui permet de produire plusieurs dizaines de milliers de bouteilles chaque année.

exportations françaises de vins
Vignobles

 

 Il a donc décidé de confier la vente de neuf marques de vins lui appartenant à une société dénommée Bastion qui a son siège social à Saint-Pétersbourg.

Ayant accordé une interview à la presse russe, il a affirmé que le rôle de viticulteurs ainsi que celui d’acteur se complètent bien, car ils permettent de prendre du plaisir et d’en donner aux autres.

La popularité dont il jouit en Russie facilitera certainement la réussite de ses exportations dans ce pays.

En outre, il a annoncé qu’il allait jouer le rôle d’un personnage alcoolique pour promouvoir ses bouteilles de vin. Il jouera ce rôle dans une production franco-russe qui sera réalisée par le réalisateur Nikita Miklalkov, car il pense qu’il incarnera bien ce type de personnage.

En effet il a déjà incarné des personnages farfelus, un peu perdus dans leur existence quotidienne, timide ou distrait.

Il a notamment joué l’un des rôles principaux dans un film russe intitulé ” Le vendeur de jouets” qui a été tourné en 2012.

Toutefois, il est déclaré qu’il n’était pas question pour lui de prendre la nationalité russe, contrairement à Gérard Depardieu.

En effet, il souhaite continuer à vivre en France auprès de sa famille et de ses petits-enfants.

Bien choisir sa cave à vin

 

Tout amateur d’œnologie rêve de disposer chez lui de sa propre cave à vin.

Savoir conserver son vin et le faire vieillir dans des conditions optimales n’est pas une mince affaire et requiert de connaître certaines caractéristiques qui permettront à tout œnologue et autres amateurs d’acquérir la cave à vin la plus adéquate pour leur collection.

cave à vin
Choisir sa cave à vin

La cave à vin ou de vieillissement est l’option qui s’impose pour tout amateur de vin ne disposant pas d’une cave naturelle chez lui ; autant dire qu’elle est particulièrement utile chez celles et ceux qui vivent en appartement et n’ont pas la possibilité de s’aménager un espace dédié au vin dans leur domicile.

La cave de vieillissement recréé artificiellement les conditions de conservation du vin dans une cave naturelle. La température ambiante est généralement de l’ordre de douze degrés, ce qui permet au vin de vieillir dans les meilleures conditions.

Le marché de la cave à vin s’est grandement développé au cours de ces dernières années et de nombreux fabricants, y compris de grandes marques d’électroménager, produisent ces appareils de plus en plus prisés.

L’offre existante sur ce marché permet à tout œnologue d’obtenir sa propre cave à vin à des tarifs qui tendent vers le bas pour une qualité de produit tout à fait convenable.

Les prix varient en fonction de la capacité d’accueil de nombre de bouteilles, des qualités technologiques de l’appareil, des matériaux de construction de la cave à vin ; il est possible de trouver son bonheur à partir de quelques centaines d’euros pour des appareils comprenant une capacité de trente à cinquante bouteilles.

Les prix peuvent rapidement dépasser le millier d’euros mais cela dépend de plusieurs facteurs car bien faire vieillir son vin requiert quelques qualités essentielles quant à la bonne conservation de ce bien précieux.

Le vin se bonifie avec le temps mais cela implique des conditions de conservation strictes. Le choix de la cave à vin est par conséquent important. Il est conseillé pour cette dernière de remplir les conditions suivantes : s’assurer que la température soit constante et comprise entre douze et quatorze degrés, vérifier qu’il y ait une hygrométrie naturelle comprise entre 75 et 80% (il s’agit du taux d’humidité dans l’air).

Il est par ailleurs important de s’assurer que la cave à vin soit disposée dans un endroit où l’obscurité y est totale, qu’il y ait une absence avérée de vibration et d’odeur. Une aération permanente est requise. Toutes ces conditions doivent être réunies pour vous garantir un meilleur vieillissement du vin.

A ces critères mentionnés, il conviendra d’ajouter qu’il est préférable de choisir une cave à vin disposant d’une porte pleine et non vitrée ; cela permettra au vin de ne pas être atteint par les UV qui le détériorent.

Il est également recommandé d’avoir des parois intérieures métalliques de manière à assurer un taux d’humidité permettant la bonne conservation du vin. Le choix des matériaux et la capacité de la cave à vieillissement sont soumis à la libre appréciation de son futur acquéreur.