Installation d’une cave à vin : les règles à respecter

Vous souhaitez installer une cave à vin chez vous ? Certaines règles d’or doivent être respectées pour conserver vos bouteilles de vin dans les meilleures conditions. L’objectif est de favoriser le vieillissement de votre boisson préférée de manière lente et harmonieuse. Suivez le guide !

Les critères à considérer

Pour une bonne conservation du vin, quatre points clés doivent être vérifiés de près, à savoir :

–              La température

–              La luminosité

–              Le taux d’humidité

–              L’aération

La bonne température

L’environnement dans lequel vous prévoyez d’installer votre cave à vin doit présenter une température constante avoisinant les 12 °C. Le plus important, c’est de veiller à conserver vos bouteilles dans les meilleures conditions, en évitant les écarts de température brusques. Par exemple, avec une température de 15 °C en été qui passe à 10 °C en hiver, les variations lentes n’impacteront en aucun cas sur la conservation.

Cependant, dans le cas où elle avoisine les 20 °C en été, contre 7 °C en hiver, l’installation d’un système de climatisation s’impose. Vous avez prévu d’installer une cave à vin de vieillissement ou de conservation dans votre sous-sol ou dans votre garage ? Il est important de penser aux équipements nécessaires pour éviter que votre boisson préférée ne perde de sa saveur.

La luminosité

Il est bon de noter que la qualité du vin pourrait être altérée par les UV. Il est donc nécessaire de garder vos bouteilles bien à l’abri, loin de ces rayons néfastes. Optez pour un éclairage ultra doux et allumez la lumière le moins possible.

Le taux d’humidité

Pour atteindre les conditions optimales afin de conserver parfaitement votre vin, le taux d’humidité doit être élevé, soit avoisiner les 70 à 80%. En effet, cela permet d’éviter que les bouchons sèchent et de favoriser leur adhérence à la paroi de la bouteille. Dans le cas où le taux d’humidité est inférieur à 70%, les bouteilles pourraient présenter des fuites, tandis que s’il est supérieur à 80%, leurs étiquettes risquent de moisir.

Une bonne ventilation

Pour réduire les risques de voir des traces de moisissures apparaître sur les étiquettes ou les bouchons, la pièce dans laquelle la cave sera installée doit être parfaitement aérée. En effet, une atmosphère confinée est loin d’être idéale pour permettre au vin de conserver sa saveur initiale et virer vers un goût de moisi. Pour assurer la qualité de l’air, veillez à ce que l’ouverture de la pièce soit située sur la face nord.

L’entretien de la cave à vin

Nettoyer régulièrement votre cave à vin en prenant soin d’adopter les bons gestes vous permet d’optimiser sa durée de vie et de garantir son bon fonctionnement. Il est nécessaire de dépoussiérer l’extérieur de l’appareil au moins une fois toutes les deux semaines. Pour ce faire, utilisez un chiffon humidifié avec de l’eau claire. Les produits d’entretien agressifs ou dégageant des odeurs fortes sont à éviter.

Un nettoyage en profondeur au moins une fois par an est aussi requis. L’appareil doit être vidé complètement en prenant soin de le débrancher au préalable. L’intérieur et l’extérieur, ainsi que la grille d’aération, doivent être nettoyés à l’aide d’une éponge, du savon neutre et de l’eau. Les produits d’entretien proposés en magasin sont toujours à éviter. Une fois les compartiments intérieurs et la surface extérieure parfaitement secs, vous pouvez remettre les bouteilles en place et rebrancher l’appareil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *