5 choses à savoir sur le vin

Fidèle compagnon des grands événements, le vin occupe une place de choix dans la plupart des rendez-vous à connotation festive. Une culture s’est créée autour de cette boisson et la déguster reste désormais un art qui n’est pas toujours connu des néophytes. Voici 5 choses que vous devez savoir sur le vin.

Il existe plusieurs types de vin

La grande diversité de cuveries propose 3 types de vin :

  • Les vins rouges

Ils doivent leur couleur à des pigments situés dans la pellicule du raisin. À la suite d’une macération dans le processus de la fermentation alcoolique, ces pigments donnent au vin la coloration rouge.

  • Les vins blancs

Une fois à la cuverie après la vendange, les raisins blancs sont automatiquement pressés. Le jus est alors extrait puis transformé en alcool suite à divers processus de fermentation. Il en résulte de très bonne boisson à l’image de l’Apremont de Savoie, un vin blanc très intéressant.

  • Les vins rosés

Les cépages rouges ou rosés sont employés dans la fabrication du vin rosé. On peut procéder par macération et utiliser le jus moyennement coloré. Une autre méthode consiste au pressurage direct des cépages et à la fermentation du jus qui en résulte.

Bien sûr, pour une expérience plutôt agréable, chacun de ces types de vin doit être consommé à des circonstances bien précises. N’hésitez pas à suivre quelques conseils sur quel vin choisir pour accompagner un dessert.

Le vin procure des avantages pour la santé

En dépit du risque que constitue l’abus de l’alcool, le vin a des vertus exceptionnelles pour la santé. En effet, déguster du vin de temps en temps protège contre les maladies cardiovasculaires et le vieillissement des cellules grâce aux effets antioxydants du resvératrol et vasodilatateurs de l’alcool. Cependant, consommer quotidiennement du vin peut conduire à la dépendance vis-à-vis de l’alcool et favoriser le développement du cancer.

Les étiquettes renseignent mieux sur les vins

Il est nécessaire de s’informer sur l’identité du vin avant l’achat. Des mentions dites obligatoires, indispensables à la traçabilité, figurent sur les étiquettes de vin. Ce sont :

  • La dénomination du vin et la référence d’authenticité ;
  • Le nom de l’embouteilleur, on utilise le plus souvent l’expression « mis en bouteille par » ou « conditionné par » ;
  • Un pictogramme ou un message sanitaire : c’est un message à destination des femmes enceintes du genre « la consommation de boissons alcoolisées pendant la grossesse, même à faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l’enfant » ;
  • L’indication de la teneur d’alcool ;
  • La contenance de la bouteille ;
  • Le pays d’origine du producteur si le vin est destiné à l’exportation.

Tenir un verre de vin est un art

Si vous ne souhaitez pas donner l’allure d’un novice, gardez votre verre par le bas. Le prendre par le milieu est à bannir si vous en avez l’habitude, car en plus de ne pas être commode, il réchauffe le verre, et par ricochet, le vin. Tenez plutôt votre verre par le pied et savourez l’arôme et le plaisir.

Explorer des nouveautés est un atout pour les amateurs de vin

Si vous êtes novice, rester accroché à un seul type de vin, c’est réduire vos chances de gouter au meilleur. Celui que vous jugez bon pourrait en effet ne pas être le meilleur. N’hésitez pas à visiter les sites d’amateur de vin afin de mieux vous cultiver. Chateau Larmande en est d’ailleurs un très bon exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *