Ouvrir un bar à vin : les points à ne pas négliger

Le bar à vin est un lieu où l’on propose la dégustation de vin au verre ainsi que la vente en bouteille. La majorité de ce genre de lieu suggère des menus à la carte.

Ce type de commerce est rentable, certes, mais vous devez quand même :

  • Faire une étude de marché
  • Connaître la réglementation
  • Comprendre le statut juridique

D’autres étapes sont bien sûr à envisager puis vous devez identifier les meilleures solutions pour que votre bar à vin soit rapidement connu.

L’étude du marché

Le nombre de bars à vin qui ouvrent leurs portes augmentent de plus en plus en France. Bien que la consommation de vin soit en baisse dans le pays, les passionnés deviennent de plus en plus exigeants et recherchent perpétuellement de nouvelles saveurs.

Pendant le stade de l’étude du marché, voici quelques indices qui vous seront utiles :

  • La clientèle est composée notamment d’urbains installés dans les grandes cités telles que la capitale, Lyon…
  • Ce type de lieu est convoité par ceux qui recherchent une ambiance conviviale
  • La motivation des consommateurs est souvent la recherche de nouvelles saveurs et de boisson de qualité
  • La clientèle se constitue de plus en plus de la gent féminine
  • Le panier moyen est à 25 euros par personne
  • Les consommations se répartissent en 55 % de vin rouge, 29 % de vin blanc et 8 % de rosé

Pour que votre projet d’ouvrir un bar à vin soit un succès, identifiez la bonne localisation de l’établissement ainsi que ses atouts.

Ce qu’en dit la réglementation

Les catégories 2 et 3 dans le commerce de boissons englobent le vin, le cidre, la bière, le muscat et bien d’autres. Comme vous allez ouvrir un bar à vin, il vous faut une licence que vous obtiendrez suite à votre déclaration auprès de la marie. Si vous proposez la consommation sur place, la licence III est celle correspondante.

Dans le cas où vous mettez aussi en vente des boissons alcoolisées « fortes », vous devez faire la demande d’un transfert de licence IV.

Le statut juridique

Le statut le mieux approprié au bar à vin est l’un de ces trois proposés :

  • L’EURL s’il n’y a qu’un seul associé
  • La SARL s’il y a de nombreux associés
  • La SAS ou SASU si vous optez pour le statut d’assimilé-salarié

Le bar à vin, un projet prometteur

Le bar à vin représente une excellente solution d’investissement pour vous. Les français aiment se retrouver autour d’un verre lors d’un afterwork, d’une soirée en amoureux, d’une organisation d’événement spécifique… Et pour qu’un bon vin puisse être plus savoureux, il vous faudra trouver le meilleur moyen de le conserver.

Pour qu’il soit rapidement connu, vous pouvez utiliser différentes solutions marketing. La création d’un site marchand, la distribution de flyers, la publicité sur les réseaux sociaux sont parmi les manières courantes de développer votre activité.

Veillez à ce que votre clientèle garde un bon souvenir de son passage chez vous : une carte de fidélité, une solution d’encaissement pratique grâce à votre caisse enregistreuse bar, une spécialité gourmande de la maison qui s’accorde à votre meilleur vin, une soirée à thème ou insolite une fois par mois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *