Sulfites dans le vin : qu’est-ce que c’est et à quoi servent-ils ?

« Contient des sulfites », vous avez probablement remarqué ces mots visibles sur les étiquettes de presque toutes les bouteilles de vin. Les sulfites sont une variante de l’oxyde de soufre, principalement le dioxyde de soufre (SO₂). Ils sont générés naturellement dans le processus de fermentation des levures œnologiques. Mais à quoi servent exactement les sulfites ? Pourquoi les trouve-t-on dans le vin ? Sont-ils dangereux pour la santé ? Découvrez dans cet article toutes les informations nécessaires sur les sulfites du vin.

À quoi servent les sulfites dans le vin ?

En œnologie, les sulfites ont des fonctions de conservation, sont des antioxydants, des agents antimicrobiens et antioxydants. Leur capacité antioxydante empêche l’oxydation du vin ou l’altération de ses propriétés organoleptiques. D’autre part, leur capacité antimicrobienne en fait un antiseptique, évitant ainsi toute possibilité de développement de microbes ou de bactéries.

De plus, ils contribuent à activer la fermentation alcoolique et ont des effets sur la macération, la couleur, l’odeur et le goût du vin. Saviez-vous que les sulfites contenus dans la bouteille éliminent les bactéries qui fabriquent le vinaigre de vin ?

Pour tout cela, de nombreux vignerons décident de les ajouter de manière exogène lors de la vinification, tout en respectant toujours les limites fixées par l’Union européenne, car c’est un moyen d’assurer la conservation du vin et l’élimination des bactéries.

Faut-il s’inquiéter des sulfites dans le vin ?

Après une dégustation de vin, les sulfites sont transportés vers tous les organes par le sang et peuvent être à l’origine d’inflammations et d’irritations, ainsi que d’allergies.

La quantité de sulfites dans le vin est minime et loin d’être dangereuse pour notre santé. Cependant, comme pour de nombreux autres aliments, certaines personnes peuvent être sensibles aux sulfites. Le pourcentage de consommateurs qui souffrent de ce problème est très faible, mais si tel est votre cas, ne vous inquiétez pas. Il existe actuellement sur le marché des vins naturels et d’autres produits biologiques, qui tentent de réduire davantage ces quantités et peuvent constituer une bonne alternative pour vous.

Bien que les réglementations changent d’un pays à l’autre, la quantité de sulfites qui peut être nocive pour notre santé est contrôlée sur le marché. Un vin peut contenir entre 5 mg de sulfites par litre et 200 mg par litre, ce chiffre pouvant varier en fonction de la qualité et du type de vin.

Il convient également de mentionner que les sulfites ne se trouvent pas seulement dans les vins, mais dans de nombreux autres produits tels que les œufs, les levures ou les aliments fermentés, le thé et les arachides. Si vous n’avez jamais eu d’effets indésirables en consommant ces produits, les sulfites contenus dans le vin ne devraient pas être un problème.

Les experts soulignent que la plupart des gens peuvent consommer des aliments contenant des sulfites, comme le vin, sans aucun risque pour la santé. Cela ne signifie pas qu’ils sont inoffensifs, tout dépend de la quantité ingérée.

Cependant, avant de consommer ces substances, certaines précautions doivent être prises pour les personnes :

  • Asthmatiques ;
  • Diagnostiquées avec un certain type de sensibilité, d’intolérance ou d’allergie aux sulfites
  • Qui ressentent généralement une sorte de mal de tête après avoir bu du vin.
  • Ayant une réaction allergique après avoir bu du vin, réactions pouvant inclure : douleurs à l’estomac, ballonnements et urticaire.

Existe-t-il des vins sans sulfites ?

Il n’existe pas de vin 100 % sans sulfites, car ce composé chimique se forme naturellement lors de la fermentation du raisin.

En vertu de la législation de l’Union européenne, les vins qui contiennent moins de 10 milligrammes de sulfites par litre de boisson ne sont pas tenus d’apposer la mention « contient des sulfites » sur l’étiquette.

Si vous souffrez d’allergies ou recherchez un mode de vie plus sain, l’idéal est d’opter pour des vins biologiques et biodynamiques, car ces labels sont préparés de manière naturelle, en évitant l’utilisation de pesticides, de conservateurs et d’engrais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *