L’irrésistible ascension du rosé

Le rosé connaît actuellement un indubitable engouement en France et dans le monde. Cette tendance est-elle durable ? Quelles sont les raisons de ce succès ?

Les chiffres sont là pour le prouver : les Français sont de plus en plus amateurs de vins rosés. Si, en France, le vin rouge est moins consommé pour de multiples raisons : campagnes contre l’alcoolisme, crise économique… le rosé, lui, enregistre cependant une augmentation des ventes. En vingt ans, la consommation de rosé a doublé en France et atteint aujourd’hui un quart du volume total des vins. C’est une grande victoire pour un petit vin sans prétention, né en Provence !

rosé
Le rosé en plein ascension

D’un bon rapport qualité/prix, le rosé bénéfice d’une image élégante et conviviale, plébiscitée par les femmes autant que par les hommes et s’adapte aux souhaits de la vie moderne : accompagnement d’un plat unique et familial, comme la pizza ; se marrie heureusement avec beaucoup de mets différents… il est doux, frais, festif et léger.

La fabrication d’un rosé de Provence est peu connue. Il n’est pas obtenu par un mélange de rouge et de blanc, bien que cette pratique, appelée « coupage » existe, mais en région Champagne, uniquement.
Son processus de fabrication lui est particulier. En général, le jus du raisin (appelé moût) est rapidement retiré de la cuvaison (macération avec les peaux) pour continuer sa fermentation à part afin de conserver sa couleur et ses qualités spécifiques. Cette technique de fabrication donne l’appellation « Rosé de Saignée ».
Un rosé peut aussi être obtenu sans macération, comme un vin blanc, si le moût a une couleur appropriée.

Nous connaissons tous le classique « Rosé de Provence », à la couleur rose très particulière, d’une douceur acidulée, ronde et fraîche. Mais beaucoup d’autres rosés provençaux attendent d’être goûtés avec bonheur : rosés de la Bastide Blanche, Château de Fontcreuse, Château Dalmeran, Domaine de Toasc, Domaine de Fontlade, Domaine Camaïssette, Domaine de la Rouillère… par exemple.

Une sur-étiquette pour protéger l’étiquette de vos bons crus !

Il arrive parfois que vos étiquettes soient tachées, abîmées ou décollées, et cela vous embête d’autant plus que la bouteille provenait d’un bon cru. Sachez désormais qu’une entreprise propose des films en vinyle pour protéger vos bouteilles contre le temps.

étiquette
Protéger vos étiquettes

Une jeune entreprise propose en effet aux grands vignobles, aux châteaux et autre domaines viticoles des films, inspirés de ceux utilisés pour protéger les écrans tactiles des smartphones, pour protéger vos étiquettes. C’est un aboutissement dans la douleur: après plusieurs mois de tests sous la pluie, la neige, le vent, des centaines de modèles testés, Xavier Demeilliers, 25 ans, a réussi son pari: trouver un film transparent épousant la forme des bouteilles tout en les protégeants contre les intempéries et le temps. Ce diplômé d’HEC Montréal n’avait plus qu’à trouver preneur, et c’est ce qu’il a fait.

L’intérêt est évident: une bouteille de vin perd de sa valeur sur le marché si l’étiquette est abîmée. Cela pose un problème commercial évident pour les grands vignobles qui aujourd’hui se tournent vers des marchés de plus en plus exigeants (tel le marché chinois) et qui font face à une concurrence importante en provenance d’Amérique du Nord et du Sud. Aussi pour préserver l’excellence française, il est important que l’image véhiculée par l’étiquette soit toujours aussi éclatante. On comprend donc tout l’intérêt que peuvent porter les grands domaines à cette jeune société puisqu’elle leur permet ainsi de mieux préserver leur image de marque, et donc leur argument de vente. Ainsi Xavier a fini par vendre ses étiquettes non pas aux particuliers comme il le souhaitait au départ mais aux châteaux et autres domaines.

Une start-up Française veut vendre du vin en canette

Boire du vin en canette, c’est désormais possible. En effet, la start-up française Fabulous Brands vient d’annoncer la vente de vins en canette dans les grandes surfaces.

C’est une véritable révolution qui vient de se produire dans le monde du vin. Il s’agit de la commercialisation de vin en canette. Cette idée innovante a été lancée par la société Fabulous Brands. Le nom de cette  marque de vin en carton est Winestar.

canettes Fabulous BrandDans un premier temps, la start-up veut séduire une clientèle de jeunes adultes, beaucoup plus intéressés aux alcools forts, aux bières et aux sodas. Elle prévoit de commercialiser ses vins en canette dans les avions, les trains et les cantines. Pour le moment, on peut se procurer ses cannettes à La Civette de la Bastille à Paris XIe et au Carrefour City de Saint-Lazare à Paris VIIIe. On en trouve aussi chez des cavistes indépendants, des boulangeries, des restaurants haut de gamme ou même sur Internet. Le prix d’une canette est de 2,50 euros pour 187 ml. Les avantages de cette canette est qu’elle peut être ouverte facilement et à n’importe quel endroit. Elle est également facile à transporter.

Le vin en canette de Winestar, c’est vraiment la qualité.  L’entreprise souligne que cette canette « est le conditionnement idéal puisqu’elle protège parfaitement son contenu de l’air et de la lumière ». Aussi, la canette est écologique parce qu’elle est recyclable à 100%.

Pour cette année, Fabulous Brands compte réaliser un chiffre d’affaires de 1,3 millions d’euros en France.